Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Blog > Yves TARDY Président de la F.F.A.P. répond (?) aux questions des (...)

Entretien

24 janvier 2010
Christian BARRET

Yves TARDY Président de la F.F.A.P. répond (?) aux questions des M.F.

Yves Tardy, président de la F.F.A.P., répond prudemment à nos questions mettant sur le même plan toutes les spécialités philatéliques. On ne peut qu’approuver le respect des diverses classes même si leur poids est différent. Le président croit à l’intérêt du grand public pour les collections au caractère visuel attrayant. Cela correspond en partie à notre spécialité ...

Les Maximaphiles Français : Monsieur le Président vous entamez votre deuxième mandat à la tête de la F.F.A.P., pourriez-vous nous faire un point sur la philatélie en France aujourd’hui ?

Yves Tardy : La philatélie en France comporte différents volets et il est difficile de répondre globalement à cette question. Il y a encore en France de nombreux collectionneurs et le nombre d’associations est stable, malgré des émissions pléthoriques qui ne correspondent plus à ce que nous concevons comme étant la véritable collection, peut-être faut-il s’adapter.

MF : La maximaphilie a une part très active au sein de notre loisir philatélique depuis de nombreuses années, Qu’en pensez-vous ?

YT : Il y a différents types de collections et classes en philatélie. La maximaphilie est une classe particulière qui occupe la place qui lui revient. J’ai souvent dit que toutes les classes doivent être respectées même si souvent leur poids est différent.

MF : Un des axes prioritaires des MF est de développer la maximaphilie et la collection de cartes-maximum auprès des jeunes philatélistes ! Pensez-vous que le développement des expositions avec une augmentation des collections en classe ouverte et en M.X. va connaître un nouveau souffle dans les années à venir ?

YT : La Fédération a souhaité s’ouvrir vers le grand public en augmentant le nombre de classes et en favorisant : classe ouverte, carte postale, classe libre. Il s’agit pour nous d’approcher un public différent, que l’on intéresse à l’image ; en cela toutes les classes devraient bénéficier de cette démarche qui est associée avec la mise en fonction de "La compagnie des guides de la philatélie ©" qui est là pour initier aux différentes facettes de notre passion.

MF : 2010 verra deux rendez-vous importants : le Salon du timbre à Vincennes et la Nationale Jeunesse à Villeneuve-sur-Lot ! Pourriez-vous nous en dire quelques mots.

YT : Ce sera pour la Fédération une année lourde à gérer dans l’organisation.
Le Salon du timbre, avec une compétition internationale comprenant quatre classes, apportera à nos partenaires une présence indispensable pour valoriser la philatélie.
Quant à l’exposition de Villeneuve-sur-Lot "Jeunesse Collections Passion" qui reprend une partie de Timbres Passion avec une ouverture sur d’autres classes, est une adaptation normale pour permettre une meilleure approche de nos rencontres hors congrès national.
Je crois qu’il faudra que d’autres classes se regroupent si nous voulons voir du public dans nos rencontres. Ces transformations sont nécessaires et sous ces conditions la philatélie à laquelle je crois, se portera bien.

Partager