Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Blog > SibiuMax 2015, les MF y étaient !

23 juillet 2016
Bruno BOUVERET

SibiuMax 2015, les MF y étaient !

Une grande et très belle exposition de maximaphilie « SIBIUMAX 2015 » a été organisée en Roumanie du 3 au 5 Septembre, à l’initiative de l’Association roumaine de maximaphilie « Dr Valériu Neaga » fondée par Vasile Doros et en association avec l’association philatélique de Sibiu présidée par Nicolas Salade, ainsi que la municipalité de la ville. L’exposition était de rang national à participations européennes, dont, le Canada, Chypre, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, le Luxembourg, la Moldavie et la Serbie.

Catalogue de l'exposition
Catalogue de l’exposition

Répondant avec plaisir à l’aimable invitation de notre ami Vasile Doros, président, une petite délégation des Maximaphiles Français s’est rendu sur place. Elle comprenait Anny Boyard comme membre du juré et Bruno Bouveret un des exposants coté français accompagné de son épouse Corinne. Pour résumer en une phrase cette exposition :

« Quel accueil chaleureux, quelle belle ville et quelle belle exposition ! »

Sibiu

La ville de Sibiu est une des villes principales de la Transylvanie au centre ouest de la Roumanie. Fondée par des colons allemands au 12e siècle, elle demeura exclusivement allemande jusqu’au milieu du 19e siècle et fut longtemps le centre culturel traditionnel des saxons. La campagne alentour rappelle beaucoup les paysages autrichiens. Aujourd’hui, après l’exode des axons vers l’Allemagne et le Luxembourg elle est devenue à majorité roumaine.

Elle a miraculeusement échapper aux interventions urbanistiques du régime de Ceaușescu. La ville haute médiévale s’organise autour d’une vaste et magnifique place où se trouve l’ancien Hôtel de Ville ou Tour du conseil (voir CM) et le nouvel Hôtel de Ville installé dans une ancienne banque au style néo-rococo. La ville comporte aussi de très nombreux édifices religieux, dont une cathédrale évangéliste du 14e siècle héritée de la période allemande, une l’église catholique baroques construite par les autrichiens au 18e siècle et une monumentale cathédrale orthodoxe construite au 19e siècle.

La ville est réputée en Roumanie pour avoir été conjointement avec la ville de Luxembourg « Capitale européenne de la culture » en 2007. De plus, le maire de l’époque, Klaus Iohannis, de la minorité allemande est devenu en 2014 le président de la république roumaine.

L’accueil

Ils étaient tous là, à l’aéroport, pour nous accueillir, les amis roumains Vasile Doros, Mihai Ceuca, Nicolas Salade, Nicos Rangos, venu de Chypre et nos amis italiens, Rosario d’Agata accompagné de Ignazio Lavagna. Un bus spécial de la ville était à notre disposition pour le transfert à l’hôtel où d’autres amis roumains et moldaves nous attendaient. Quel chaleureux accueil ! Puis nous partîmes tous ensemble une ballade à pied pour découvrir la ville jusqu’à l’hôtel de ville où se tenait l’exposition, puis un dîner joyeux dans une taverne typiquement roumaine.

L’exposition

L’exposition s’est tenu au coeur de la ville haute dans deux grandes salles mises à disposition par la municipalité de Sibiu. Les collections étrangères étant présentées principalement dans le magnifique grand hall d’honneur de l’Hôtel de Ville de Sibiu restauré en 2007, alors que les collections roumaines étaient présentées dans le vaste hall de l’Office du Tourisme intégré sur le devant de l’Hôtel de Ville. Il y avait 8 collections en Cour d’honneur, 5 hors concours, 25 en catégorie adulte, 6 en catégorie jeunesse, 5 en catégorie 1 cadre, ainsi que 8 ouvrages en classe littérature.

L’exposition a été inaugurée par Mme Astrid Fodor, Maire de Sibiu, qui a félicité les organisateurs roumains pour leur dynamisme et les délégations étrangères qui s’étaient déplacées sur place. S’en est suivi de nombreux discours et échange de cadeaux. Ce fut l’occasion pour Anny Boyard de remettre au maire une très belle aquarelle de Claude Perchat, une vue panoramique de Paris, qui a été très appréciée.

Au niveau de l’exposition compétitive, le jury était présidé par Nicos Rangos (Chypre) président de la FEPA, assisté de Anny Boyard (France), Rosario d’Agata (Italie), Vasile Doros (Roumanie), Coriolan Chiriches (Roumanie), Ioan Dejugan (Roumanie) comme secrétaire et de Nicu Istrate (Roumanie) en tant qu’élève juré.

Devant tant de belles collections, les jurés se sont lâchés et ils ont voulu récompenser les exposants sans a priori et sans complexe, comme le font les jurés dans les autres classes ! Il s’en est suivi une série de belles récompenses pour les exposants de SIBIUMAX : 9 médailles d’or ont été décernées en classe adulte (2 France, 1 Italie, 5 Roumanie, 1 Moldavie), ainsi que 2 médailles de Grand Vermeil, 6 médailles de Vermeil, 4 médailles de Grand Argent et 3 médailles d’Argent. En classe jeunesse 6 médailles de Grand Vermeil, ainsi qu’un prix spécial européen décerné par les MF à Cristian Stancu, un jeune prodige roumain de 12 ans, qui présentait une très belle collection sur les hommes célèbres de Roumanie.

En parallèle des travaux du jury, tout un programme touristique et culturel nous a été préparé le vendredi et le samedi, au travers d’un circuit « découvertes » commençant par une halte à un marché aux timbres roumain où nous avons pu faire quelques emplettes philatéliques et faire connaissance avec des collectionneurs roumains, puis la visite du musée-nature ASTRA de la civilisation traditionnelle près de Sibiu, qui rassemble une collection impressionnante de maisons typiques et de moulins à vent et à eau.

Ce fut aussi la découverte en car de la campagne roumaine, de villages fortifiés et de la ville médievale de Sighișoara, fief du roi Vlad qui inspira le personnage de Dracula à l’écrivain Bram Stoker.

Le repas du Palmarès se déroula dans une excellente ambiance dans une taverne typique de la Sibiu avec de nombreux discours, remerciements, remise de récompenses et échanges de petits cadeaux. En particulier, nous avons été très fier d’offrir la médaille d’honneur des MF à notre ami et fidèle adhérent Mihai Ceuca. Ce fut l’occasion de goûter à une cuisine de la Transylvanie à base de maïs et de nombreuses charcuteries et viandes, le tout arrosée des eaux minérales et gazeuses des Carpates et de la Pálinka, une eau de vie très forte typique de la Transylvanie et de la Hongrie.

Félicitations à nos amis roumains qui ont su organiser une très grande exposition de maximaphile qui fera date en Roumanie et au niveau européen, avec le sens de l’amitié et du partage, qu’ils ont toujours su montrer au travers des rencontres avec leurs amis français maximaphiles.

Nous remercions particulièrement Vasile Doros, qui même si il est à la retraite, n’en reste pas moins le « général de la maximaphilie roumaine » en coordonnant et animant la maximaphilie dans les différentes régions de la Roumanie. Remerciements aussi à Nicolae Salade qui a su organiser de main de maître une manifestation philatélique internationale en y associant une municipalité et des adhérents bénévoles dynamiques et très bien organisés. Remerciements sincères aussi à Nicu Istrate et Mihai Ceuca qui ont joués les guides et les conférenciers en plus des tâches liées au jury et au comité d’organisation, car ils maîtrisent le français et la culture française bien mieux que de nombreux français…

Pour ceux qui cherchent une destination de vacances tranquille et agréable, n’hésitez pas à partir à Sibiu en Roumanie. La ville et les alentours sont magnifiques et regorgent de sites et musées à visiter. Les habitants sont très accueillants. La nourriture est excellente et si on aime les eaux minérales, c’est le paradis ! Les infrastructures de transport (avion, bus, taxi) et routières sont excellentes. Les hôtels sont nombreux et confortables.

Portfolio

Partager