AGENDA : 02.12.2017 AG des MF à Vincennes !

Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Approfondir > La Revue des Maximaphiles Français > Revue « Les Maximaphiles Français » n° 511 - Mars 2016

10 avril 2016
Christian BARRET

Revue « Les Maximaphiles Français » n° 511 - Mars 2016

Pour vous abonner à la Revue des Maximaphiles Français, n’hésitez pas à nous contacter !

Sommaire

  • Actu - Evénements
  • Editorial
  • Service Nouveautés France - Service Nouveautés Monde
  • Exposition Géomorphologie (1ère partie) - Dominique Durand
  • Van Gogh ou la quête douloureuse d’un génie (1ère partie) - Christian Cariaux
  • Ramon d’Areny-Plandolit, pionnier des cartes-maximum d’Andorre - Philippe Louviau, président de Philandorre
  • Expositions
  • Association / Conseil d’Administration
  • CM en excédent

Editorial de Anny BOYARD, présidente des MF

Classe de la philatélie à part entière et bien vivante, la maximaphilie a toute sa place dans le vaste domaine philatélique. A l’époque où de nouvelles classes sont créées par les instances internationales, il est important que celles qui ont déjà acquis leur lettre de noblesse demeurent reconnues dans leur particularité. Lors des compétitions, ces classes doivent continuer à bénéficier de jurés spécifiques. Les cartes‐maximum ont également toute leur place dans des collections tant de Thématique que de Classe ouverte.

Utilisée à bon escient, une carte‐maximum peut apporter un plus dans un paragraphe où les autres types de documents font défaut ; se vérifiera alors l’adage bien connu : « La carte‐maximum est l’écrin du timbre et l’oblitération en est la parure ». La richesse de la maximaphilie est de permettre d’aborder des thèmes divers et multiples comme en témoignent les articles publiés dans cette revue.

Faire des recherches et des découvertes passionnantes, rassembler ce qui est épars, posséder son propre musée imaginaire, et, au final, monter une collection, …voilà des activités intéressantes et enrichissantes. Et pour certains, le point d’orgue sera de les dévoiler lors des expositions.

La maximaphilie reste toujours bien présente dans le domaine philatélique. Rappel : prochainement, elle sera à Vélizy‐Villacoublay (78), les 2 et 3 avril 2016 lors de l’exposition régionale du GAPHIL ; puis le 5e Salon national de Maximaphilie Jeunesse se déroulera à Moulins, les 8, 9 et 10 avril prochains. 40 jeunes participants y sont inscrits ! Belle preuve de vivacité de la maximaphilie et de l’intérêt que les jeunes y prennent ; enfin, ce sera le grand rendez‐vous PARIS PHILEX 2016, porte de Versailles, du 19 au 22 mai, où de nombreuses participations seront à découvrir sur ce site de prestige recouvré pour le bonheur de tous les acteurs de la philatélie.

Venez nous rejoindre dans ces manifestations. Faites découvrir et aimer notre discipline afin que lors de notre prochaine assemblée générale nous ayons le plaisir de vous montrer une courte ascendante sur le tableau de nos adhérents. 2016 doit être une année vivante, de développement et de rayonnement pour notre association. L’avenir de la maximaphilie est devant nous, entre vos mains. Nous devons tous agir pour que la carte-maximum soit encore mieux connue et reconnue. N’hésitez‐pas à transmettre le virus de la maximaphilie à un de vos proches ou de vos amis.

Partager