Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Approfondir > La Revue des Maximaphiles Français > Revue « Les Maximaphiles Français » n° 507 - Mars 2015

31 mai 2015
Christian BARRET

Revue « Les Maximaphiles Français » n° 507 - Mars 2015

Pour vous abonner à la Revue des Maximaphiles Français, n’hésitez pas à nous contacter !

Sommaire :

  • Editorial (Anny BOYARD)
  • Evènements / actualité
  • Service Nouveautés France
  • Service Nouveautés Monde
  • Dossier : La révolution impressionniste
  • Terminologie - Initiation : Variantes ? Vous avez dit Variantes ?
  • Zoom sur les jeux équestres en Normandie
  • Dans les régions : expositions
  • Association - Conseil d’administration
  • Offre de CM en excédent (réservé aux adhérents)

Editorial de Anny BOYARD, présidente des MF

Les émissions de Phil@poste sont très diversifiées. En plus des timbres-poste du programme philatélique portant la lettre φ, les belles émissions des timbres autoadhésifs permettent de faire d’intéressantes réalisations car, en France, nous avons encore la chance de trouver beaucoup de cartes postales, même si malheureusement quelques éditeurs déposent le bilan.

Tous les maximaphiles le savent : les oblitérations concordantes sont le troisième élément nécessaire à la création des cartes‐maximum.

Oui mais, attention aux timbres à date !

L’insuffisance des oblitérations 1er Jour nous oblige à avoir recours aux Points Philatélie et aux timbres à date ordinaires. Pour les Points Philatélie, nous avons espoir qu’ils soient réactivés car M. Gilles LIVCHITZ, directeur de Phil@poste, en a exprimé la volonté. Quant aux timbres à date ordinaires, il semblerait qu’ils soient en voie de disparition dans certains bureaux de poste. Lorsqu’ils sont usés, ou parfois pour éviter les manipulations dites fastidieuses, les bureaux semblent être autorisés à utiliser des timbres à date plus simples et non normalisés, selon leur propre design. Dès lors, ils sont difficiles à identifier comme valables pour notre discipline.

L’évolution de La Poste nous amène à étudier tout cela. C’est la mission de la commission nationale de maximaphilie, en lien avec le Service Nouveautés France des MF. La défense de notre discipline passe d’abord par l’étude de ces changements. Notre rôle est d’en informer les différents acteurs de la philatélie, à tous les niveaux.

Vous pouvez participer et enrichir notre travail en portant à notre connaissance les différentes oblitérations que vous avez déjà reçues lors de vos réalisations. Nous avons également besoin de vous pour faire de nouveaux adeptes de notre passion. En effet, le nombre de décès et de départs en ce début d’exercice 2015 nous amène à nous mobiliser davantage. Je vous rappelle que le parrainage est reconduit pour cette année (revue gratuite pour toutes nouvelles adhésions).

C’est en déployant et unissant nos forces vives que nous ferons vivre la maximaphilie et notre association.

Partager