Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Approfondir > Jeunes > Les maximaphiles en herbe

Entretien

1er novembre 2009
Christian BARRET

Les maximaphiles en herbe

Passionné de montagne, R.H., du club philatélique Conflanais, nous dévoile sa collection ! Après des présentations sur ce thème en thématique et en classe ouverte, il prend de "l’altitude" avec une collection de maximaphilie ! Superbe réalisation, en collaboration avec les MF, dans le cadre du partenariat !

MF : R..., tu exposes une collection en maximaphilie sur la montagne. Pourquoi ce thème ?

RH : J’expose sur la montagne, car je vais en Suisse depuis que j’ai quatre ans et c’est mon paysage préféré. Au fil du temps, j’ai appris à connaître la montagne en y faisant des ballades. J’ai eu la chance de voir, au cours de ces promenades, des fleurs de couleurs chatoyantes. J’ai regardé dans les livres pour connaître leurs noms. J’ai aussi pu admirer la faune des montagnes comme les marmottes, les bouquetins et les rapaces… En me promenant, j’ai pu plonger mon regard dans beaucoup de lacs bleu turquoise. En étant petit, je me suis toujours demandé ce qu’étaient les énormes murs de ciment qui s’élevaient très haut. En grandissant, j’ai appris que ces constructions étaient des barrages qui retenaient l’eau pour en faire de l’électricité.

Une page de la collection : la flore. - JPEG - 62.9 ko
Une page de la collection : la flore.

Au cours de mes séjours à la montagne, j’ai pu admirer beaucoup de hauts sommets, je trouve ça moins monotone et plus beau qu’une simple plage avec du sable.

Voilà, vous savez maintenant pourquoi j’ai choisi la montagne en CM, car l’image associée au timbre met bien en valeur la beauté des sites.

MF : Pourquoi l’as-tu traité avec des cartes maximum ?

RH : Je l’ai traitée avec des cartes maximum, car mon président de club qui est aussi mon grand-père, m’a fait part que les maximaphiles pouvaient aider des jeunes à débuter un thème en maximaphilie. Je me suis porté volontaire pour le faire, d’autant plus que j’ai déjà développé le sujet en classe ouverte. Cela m’a permis de découvrir la maximaphilie. Il faut dire que j’ai la chance d’avoir au club de Conflans, Jaques Savre qui m’a beaucoup aidé.

MF : As-tu un coup de cœur pour une CM ? pourquoi ?

RH : Ma CM favorite est celle du Fuji Yama parce que ce volcan enneigé, avec la lumière du soleil levant qui se reflète sur la neige, me semble magnifique.

Le Fuji Yama (Japon) - JPEG - 24.3 ko
Le Fuji Yama (Japon)

MF : As-tu d’autres projets de collection ?

RH : Oui, effectivement, je compte commencer une collection sur les avions à hélices, des premiers vols jusqu’en 1950, en le traitant thématiquement et en me servant uniquement des cartes maximum.
En effet, j’aime beaucoup les cartes maximum car elles nous poussent à faire des recherches précises sur ce que représente la carte ; en même temps, cela nous permet d’approfondir nos connaissances sur le sujet choisi.

MF : En dehors de la philatélie, as-tu d’autres loisirs ?

RH : À part la philatélie, je pratique la lutte. J’ai participé cette année au championnat de France de lutte Gréco-romaine où j’ai fini cinquième, et au championnat de France de lutte libre où je me suis classé neuvième.
J’aime également lire, essentiellement des romans policiers pour leurs suspense et l’action. Mes goûts au cinéma sont variés, allant du film "Le Bossu" avec Daniel Auteuil aux derniers "Harry Potter"

info portfolio

Page de la collection "La montagne" : La flore. Page de la collection « La montagne » : La faune. Page de la collection « La montagne » : Le Fuji Yama (Japon) Page de la collection « La montagne » : Les habitations - Les châteaux.

Partager