Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Blog > Concours FIP Carte-maximum de l’année 2012

31 octobre 2014
Christian BARRET

Concours FIP Carte-maximum de l’année 2012

Le vote pour élire les 3 meilleures cartes-maximum de l’année 2012 (une seule carte par pays autorisée) était ouvert aux délégués de la commission FIP de maximaphilie. Ce vote s’est fait par mail. Innovation de cette élection, les délégués nationaux ne pouvaient pas voter pour la CM représentant leur pays.

Voici les 3 meilleures cartes-maximum réalisées en 2012

1er prix : Autriche (66 points) Oeuvre de Gustav Klimt (1906) - Frietza Riedler

info document - JPEG - 768.9 ko
Cette Carte-Maximum a été créée par Peter Riedl. La carte support est de l’Österreichische Galerie Belvedere, à Vienne. L’oblitération Premier Jour de Vienne a une mention spéciale ‘ GUSTAV KLIMT’ et une illustration concordante (triple). Le timbre a été émis pour le 150ème anniversaire de la naissance de Gustav Klimt 1862-1918.

2e prix : Russie (57 points) Ensemble architectural de la Sainte Trinité St Sergius Lavra Sergei-Possad

info document - JPEG - 843.5 ko
Cette Carte-Maximum a été créée par Valery Petrov. La carte support est un entier postale ‘Marka’, nr. 2010-198/1. L’oblitération Premier Jour de Sergei-Possad a une mention spéciale ’le patrimoine culturel mondial en Russie – Trinité-Sergius Lavra’ et une illustration concordante (triple). Le timbre illustre les Sites russes sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

3e prix : Brésil (51 points) téléphérique de Sugarloaf Mountain

info document - JPEG - 812.5 ko
Cette Carte-Maximum a été créée par Aluisio Oliveira de Queiroga. La carte support provient des Edicio Schmittstamps 2012. L’oblitération Premier Jour de Rio de Janeiro a une mention spéciale ’ Centenario Bondin do Pão de Açúcar ’ et une illustration concordante (triple).Le timbre a été émis pour le centenaire du téléphérique de Sugarloaf Mountain.

Partager

Commentaires

Répondre à cet article