Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Blog > Commission nationale MX 4 avril 2008

22 décembre 2008
Anny BOYARD

Commission nationale MX 4 avril 2008

COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE DE FORMATION ET D’INFORMATION DES JURÉS

Le vendredi 4 avril 2008 à 14h30 – 30 rue de la Prévoyance, 94300 VINCENNES

Étaient présents : Mmes Anny Boyard et Simone Rainard ; MM. Daniel Barbe, Jean-Claude Bouquet, René Brana, Michel Chagniot, Dominique Durand, Jean-Claude Mercier, Henri Meslet, Sylvain Monteillet, Jacques Savre ainsi que Daniel Delcroix, Président de l’Essor maximaphile. Invités : Jean-Pierre Lespayandel, responsable de la commission du catalogue, Maurice Durrieu, Président de la région Midi-Pyrénées, Dominique Bidault, Président du GAPHIL.

Excusés : Pascal Bandry, Mathieu Roche, Jacques Thénard.

Ont été informés : Yves Tardy, Président de la FFAP, Bernard Jimenez, membre du Bureau de la FIP en charge de la maximaphilie.

Le matin une partie des participants s’est réunie pour évoquer dans le détail certains points de l’ordre du jour.

14h15 : Accueil des présents et émargement sur la feuille de présence.
Après avoir remercié les membres de la commission, la présidente de la commission Anny Boyard ouvre la séance à 14h30. Les points suivants à l’ordre du jour sont abordés :

A - Approbation du compte rendu de la réunion du 12 janvier 2007.

Le compte-rendu de la réunion du 12 janvier 2007 est approuvé à l’unanimité des présents.

B - Le développement de la maximaphilie en France et dans le monde.

Le développement de la maximaphilie en France s’insère nécessairement dans celui de la philatélie en général. À ce sujet, la Présidente évoque l’évolution de La Poste en fonction de l’ouverture du marché à la concurrence. Elle rend compte des États généraux de la Philatélie qui viennent de se tenir à Paris le 2 avril. Elle note que le mot "Maximaphilie" est maintenant bien connu de tous et que le dynamisme de notre discipline est reconnu.

L’exposition "Phil à Mâcon 2007" a été marquée par le premier Challenge européen de maximaphilie et par le 4e concours mondial de la meilleure carte-maximum. Le succès de cette exposition est la meilleure preuve de ce dynamisme, et la presse philatélique internationale en a rendu compte. Sur le plan mondial, la Présidente présente le rapport établi par la Commission de Maximaphilie de la F.I.P., qui tient compte de la participation de 43 pays pour 2007, ce qui est un record. La participation de 34 pays au concours 2007 de meilleure carte-maximum est une preuve de la progression de notre discipline dans de nombreux pays.

Ce rapport évoque l’utilisation des timbres personnalisés pour la réalisation de C.M. La Commission française estime que ces timbres, qui ne seront pas répertoriés dans les catalogues, pourront difficilement donner lieu à des réalisations, mais la question reste ouverte.

De façon générale, les efforts doivent porter sur une amélioration de la communication, en utilisant les moyens modernes de diffusion, et sur des actions particulières vis-à-vis de la jeunesse.

C - Point sur les participations aux diverses expositions 2007/2008.

Mâcon 2007, Fêtes du Timbre, expositions à caractère régional, national et international.

D - Intervention de Jean-Claude Bouquet :

[violet]a - Présentation générale du CD en cours de préparation (contenu, utilisation, navigation, ...).

violet]

Jean-Claude Bouquet fait une présentation générale du CD en cours d’élaboration, selon les dernières règles de la F.I.P. adoptées à Malaga :

  • contenu, utilisation, navigation,….
  • version très courte (10 à 15 mn) pour le grand public.
  • version plus élaborée (45 mn) pour un auditoire déjà sensibilisé.
  • version très complète (2 h) pour spécialistes, avec possibilité de choisir tel ou tel chapitre.
  • tests pour sonder les connaissances des auditeurs.
Une partie des membres de la Commission attentifs aux commentaires précis de Jean-Claude Bouquet leur présentant le CD qu’il met au point sur la Maximaphilie.

La Commission a abordé certaines questions qui ne doivent plus susciter de polémique :

  • Pour les oeuvres d’art, c’est le caractère universel de chaque oeuvre qui l’emporte. Si l’oblitération dans le lieu où cette oeuvre a été créée ou dans celui où elle est exposée est la meilleure, tout autre lieu dont l’oblitération est illustrée en rapport avec l’œuvre doit être accepté sauf pour celles qui font partie intégrante d’un monument ou d’un ensemble (ex : sculptures de l’Arc de Triomphe de l’Etoile à Paris, fresques de la chapelle Sixtine du Vatican, peintures rupestres de la grotte de Lascaux, etc.). Seule l’oblitération du lieu où se trouve ce monument ou cet ensemble doit être admise.
  • En France, on dispose d’une date officielle de retrait de la vente d’un timbre-poste. Dans la pratique, les maximaphiles français préconisent l’utilisation d’une oblitération ordinaire jusqu’à ce retrait seulement.

Mais dans de nombreux pays étrangers, il n’y a pas de date officielle de retrait, la vente ayant lieu jusqu’à épuisement des stocks. Les oblitérations ordinaires, et les oblitérations des bureaux philatéliques dont l’illustration est sans rapport avec le sujet, doivent donc être admises de façon beaucoup plus souple, la seule limite impérative étant la date de démonétisation du timbre. Etant entendu que lors des participations en compétition le collectionneur doit choisir, dans la mesure du possible, des oblitérations dont l’illustration est en concordance avec le sujet.

[violet]b - Questions résiduelles pour finaliser le CD :[/violet]

1 - Réalisation de CM avec les timbres-poste personnalisés et timbres-poste avec vignettes attenantes personnalisées (ce qui est différent).

Les règles 2006 "Malaga" n’abordent pas les CM réalisées avec des timbres personnalisés du type "MonTimbraMoi" dont l’existence est récente. En France dans les catalogues spécialisés seul le support de ces timbres sera référencé. Actuellement la commission pense que seul les timbres-poste publiés au programme philatélique officiel de La Poste sont valables pour des réalisations pouvant être cataloguées. Un débat est ouvert concernant "MonTimbraMoi" et les vignettes des postes privées qui arrivent sur le marché. Le bon sens est préconisé. Il ne faut pas oublier la règle des cartes postales devant se trouver dans le commerce avant l’émission du timbre-poste ou si elles sont réalisées spécialement elles doivent reproduire un document préexistant.
La porte reste cependant ouverte aux fantaisies et goûts des collectionneurs …

Pour les vignettes attenantes, la concordance de sujet devant être entre le sujet du timbre-poste et l’illustration de la carte postale élimine leur utilisation.

2 - Interprétation des Guidelines pour les œuvres d’art (cas des sculptures, des mosaïques et des fresques).

Voir ci-dessus, point D-a

3 - Utilisation de cartes postales représentant la maquette du timbre-poste (timbres-poste gravés, ou impression mixte), ou une œuvre originale créée spécifiquement (timbres-poste imprimés en hélio ou en offset).

La représentation de la maquette (ou d’une maquette non retenue) d’un timbre-poste gravé ne doit pas être utilisée car elle fait partie du processus de création du timbre-poste et ne peut être considérée comme un document préexistant.

[violet]c - Avis et discussion à propos de ce projet et diffusion possible.[/violet]

E - Questions diverses.

Commission régionale de maximaphilie du GAPHIL : Michel Chagniot ne souhaitant plus assumer les fonctions de délégué, Dominique Durand est élu à l’unanimité pour le remplacer.

[/Anny BOYARD (Présidente de la commission)

Partager

Commentaires

Répondre à cet article