Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/6/d146626940/htdocs/config/ecran_securite.php on line 283
Balade maximaphile à Saint-Pétersbourg - Les Maximaphiles Français
Les Maximaphiles Français
La MAXIMAPHILIE, la philatélie qui va de l’avant !

Categories

Accueil > Approfondir > Idées de collection > Balade maximaphile à Saint-Pétersbourg

Collectionner une ville ? Pourquoi pas...

30 décembre 2010
Webmestre

Balade maximaphile à Saint-Pétersbourg

Galina CHUDESOVA, maximaphile russe, nous narre avec passion la ville fondée par Pierre le Grand qui, au gré des vicissitudes historiques, est devenue Pétrograd, puis Léningrad, pour reprendre son nom originel en 1991. Saint-Pétersbourg est également appelée familièrement « Piter » (Питер) par ses habitants. Les émissions de timbres commémorant les 300 ans de la ville ont permis d’étoffer la collection de Galina. Laissons lui la parole...

JPEG - 13.7 ko
Galina CHUDESOVA
Photographie prise lors de MAXIFRANCE 2005

La possibilité de créer une carte maximum dépend de la disponibilité du timbre.
L’architecture magnifique et raffinée de Saint-Pétersbourg donne souvent lieu à émission de timbres pour lesquels il est aisé de trouver une carte postale concordante. Voici le résultat de mes recherches.

C’est l’empereur Pierre Le Grand qui fonda Saint-Pétersbourg. Son monument créé par le sculpteur français Étienne Maurice Falconet qui travaillait en Russie de 1766 à 1778 est le symbole de la ville. Le célèbre poète russe Alexandre Pouchkine est à l’origine de l’appellation « Le Chevalier de bronze ». La carte maximum de ce monument (fig. 1) est un vrai bijou de ma collection.

JPEG - 68.7 ko
Fig. 1 Cavalier de Bronze
Timbre de la Russie 50 roubles 2003 ; Oblitération SG PG « 300 ans de Saint Pétersbourg » 15.05.2003 ; Carte postale Édition « Ermitage »

Saint-Pétersbourg, perle d’architecture, est connue comme une ville fonctionnelle, mais également comme un château fort qui a repoussé différents dangers. C’est pourquoi la collection est axée sur les immeubles construits sous l’influence de Pierre Le Grand qui forment la base du chapitre de nommé « La capitale des reformes de Pierre Le Grand ». Le lieu le plus important regroupe la forteresse de défense, les docks et le port.

La forteresse de Pierre et Paul constituait la pièce maîtresse de la défense de la future ville (pose de la première pierre le 27 mai 1703. Cette date, est par ailleurs la date de l’anniversaire de la ville. elle figure sur la carte maximum avec la vue de la forteresse. A partir des années 70 l’oblitération se fait par un tampon spécial avec l’image de la Forteresse de Pierre et Paul. Le tampon est renouvelé en fonction de son usure et le dessin de la forteresse change.

En 1704 commence la construction de l’Amirauté, des docks fortifiés en vue de la création de la flotte russe. L’Amirauté est construite sur un projet de l’architecte russe Zakharov.
_Les cartes maximum sur ces deux sujets sont réalisées avec des timbres comportant des symboles de la ville (girouettes de l’ange de la forteresse de Pierre et Paul et bateau de l’Amirauté) (fig. 2 et 3). Les timbres sont dorés en or de 22 carats, fabriqués en France (CARTOR SECURITY PRINTING), donnent une certaine élégance aux cartes maximum.

JPEG - 71.2 ko
Fig. 3. Amirauté
Timbre De la Russie 25 roubles 2002 ; Oblitération SG PD « 300 ans de Saint-Pétersbourg » 27.05.03 ; Carte postale Ministère de communication de l’URSS, 1983

La "Strelka" est la pointe orientale de l’île Vassilevski. C’est là, que la Bourse et le premier service douanier ont été construits. Un timbre tiré en 2001, reproduction du tableau de K. Beggrov « La vue sur Neva de la forteresse de Pierre et Paul » montre la Strelka de l’île Vassilevski (fig. 5). La figure dominante est le bâtiment de la Bourse construit selon le projet de Thomas de Thomon diplômé de l’école de l’architecture de Paris. Il a également créé l’ensemble architectural de la place dont la décoration principale est constituée par les Colonnes Rostrales (souvenir des bateaux disparus en mer). Pendant les fêtes des feux sont allumés sur les colonnes pour une ambiance très festive. Le timbre consacré au 275 anniversaire du service douanier de Russie a été édité en 2002. Sur ce timbre figure le premier bâtiment de la douane construit dans le port de Saint-Pétersbourg.

Ma collection se poursuit avec le « Collier des places » (fig. 6) qui comprend des CM avec des vues du sénat (qui porte aujourd’hui le nom Dekabristov), de la cathédrale Saint Isaak et le Champ de Mars. Un timbre émis à l’occasion des jeux olympiques a permis la création d’une CM présentant la cathédrale de St Isaac ( fig. 7 ), dont la construction s’est étalée 40 ans selon le projet de l’architecte français Auguste Montferrand. Dans ce chapitre, une autre de ces œuvres : la colonne d’Alexandre, plus haute colonne monobloc au monde. (fig. 8) Elle se trouve au centre de la place du Palais sur l’axe de deux arches - l’arc de l’ État Major et l’entrée dans le palais d’hiver (aujourd’hui, musée de l’ « Ermitage »).

JPEG - 43.4 ko
Fig. 8. Colonne d’Alexandre
Timbre de la Russie 3 roubles 2002 ; Oblitération de la poste de la Russie, Saint-Pétersbourg, 08.09.02 ; Carte postale Ministère de communication de l’URSS, 1979

Dans la collection on trouve non seulement des vues de différentes places mais aussi des quais, des ponts, et des pavillons au bord de l’eau.

La partie de ma collection intitulée « La vie spirituelle » regroupe les cartes maximum qui présentent des bâtiments de cultes et culturels.
Les établissements de culture sont présentés par de nombreux théâtres et musées avec notamment le « Théâtre Mariinski » (fig. 9) et le « Théâtre Aleksandrinski » (fig. 10).
La perle de la rubrique « Vie spirituelle » est la série de cartes maximum basée sur le timbre de la Cathédrale de Saint Sauveur (fig. 11). La vue prise depuis le pont de Banque montre un élément de sa décoration – un de deux griffons aux ailes dorées. Ce timbre permet de créer des variantes de la carte maximum. Outre les cathédrales reconnues comme des chefs œuvre de l’architecture, comme St Isaac, Notre Dame de Kazan, Troitski … ne négligeons pas la Synagogue (fig 12) et l’église Luthérienne de Paul et Pierre en deux variantes. La première carte maximum a été créée avec la carte postale éditée sous le régime soviétique par l’édition « Sanct-Petersburgische Zeitung » sur laquelle on voit la cathédrale sans la croix et avec un note « Aujourd’hui c’est une piscine » (fig 13). Pour la deuxième variante, la cathédrale avec la croix sur son bulbe, une carte postale édité de nos jours a été utilisée.

La « Perspective Nevski » nous offre la possibilité de faire un promenade sur cette célèbre avenue en partant de la gare de Moscou vers la Neva (cf. schéma 5), on passe par le pont Anitchkov et ses statues équestres, la place Ostrovski et le théâtre Aleksandrinski avec le monument de Catherine II, la bibliothèque nationale, la place de Notre Dame de Kazan pour arriver à l’Amirauté.

Ma collection commencée à l’époque soviétique renferme la quasi-totalité des CM réalisées avec les timbres de cette période. On y trouve donc des cartes maximum représentant « Les monuments de la révolution » ou « Léningrad, ville héroïque ».

Au chapitre « Environs de Saint-Pétersbourg » on trouve Petergof, appelé le Versailles du Nord et une carte maximum d’exception « La veille Ladoga ». Ladoga est une ancienne capitale de la Russie du Nord qui a fêté ses 1250 ans de fondation.

Cet article n’est qu’un aperçu de ce que vous pourrez trouver dans l’ouvrage que vient de faire éditer notre amie Galina P.Chudesova. Celui-ci présente sa collection sur Saint-Pétersbourg et un précis sur la collection maximaphile. L’introduction et le glossaire en anglais nous permettent de "voyager" dans l’ouvrage en découvrant la richesse culturelle et l’histoire de cette ville que la maximaphilie illustre parfaitement.
On y retrouve Maxifrance 2005, manifestation à laquelle elle a participé en nous rendant visite.

Pour commander cet ouvrage, vous pouvez joindre l’auteure par courriel tchudesova@yandex.ru

Voir en ligne : Санкт-Петербург в картмаксимумах / Saint Petersburg in cardmaximums

Notez cet article
Enregistrer au format PDF

En savoir plus en image(s)

1 Cavalier de Bronze. Timbre de la Russie 2003 ; Obl, SG PG « 300 ans de (...) 2 La forteresse Pierre et Paul. Timbre de 2002, Obl, SG PG « 300 ans de (...) 3 Amirauté. Timbre de 2002 ; Oblitération SG PD « 300 ans de Saint-Pétersbourg (...) 5 « Strelka » de l'Ile Vassilevski. Timbre de 2001 ; Obl. SG PD « 300 ans (...) 6 Schéma « Collier des places » Saint-Pétersbourg 7 Cathédrale Saint-Isaac Timbre de 2002 ; Oblitération SG PD « 300 ans de (...) 8 Colonne d'Alexandre. Timbre 2002 ; Obl. Saint-Pétersbourg, 08.09.02 ; (...) 9 Mariinsky théâtre Timbre d'URSS 1983 ; Obl. SG « 200 ans du théâtre et (...) 10 Théâtre Aleksandrinski. Timbre 1981 ; Obl. SG « 225ans de théâtre (...) 11 Eglise Saint Saveur. Timbre 2002 ; Obl. SG PD « 300 ans de (...) 12 Synagogue. Timbre de 2001 ; Oblitération SG PD « Saint-Pétersbourg », (...) 13 Eglise Luthérienne de Pierre et Paul. Obl. SG PD « Saint-Pétersbourg », (...) 14 La mère patrie. Obl. SG « 25 ans de la victoire du peuple soviétique dans (...) 15 Petergof. Timbre1970 ; Obl. SG « Les palais musées de Léningrаd », (...) 16 Vieille Lagoda, timbre de 3,15 roubles, Obl. SG « Russie 1250 ans la (...)

Commentaires

Réagir ou répondre