Les Maximaphiles Français
1 timbre + 1 carte postale + 1 oblitération... La maximaphilie, une passion !

Categories

Accueil > Découvrir > Les nouveautés > France 2009 & avant > 2005 - " L’Annonciation " de Raphaël

3 octobre 2008
Georges NOËL

2005 - " L’Annonciation " de Raphaël

Fin 2005, à l’occasion de son émission commune France-Vatican, La Poste a mis à l’honneur l’un des plus grands peintres de la Renaissance italienne : Raphaël de son vrai nom « Raffaello Sanzio ». Cet article présente la partie du retable intitulée « l’Annonciation » représentée sur le bloc de timbres.

En 1797, les armées françaises commandées par le Général Napoléon Bonaparte, sont victorieuses des autrichiens et s’emparent en Italie de diverses œuvres d’art qu’elles rapportent en France.

Parmi ce butin, un retable peint par RAPHAËL en 1502-1503, commandé par Léandra BAGLIONI, veuve de Simone degli ODDI, pour l’Eglise SAN FRANCESCO AL PRATO de PEROUSE.

Le retable lui-même (272x165cm) représente le « COURONNEMENT DE LA VIERGE ». Sa prédelle se compose, elle, de trois compartiments de 27x50cm qui représentent : « L’ANNONCIATION », « L’ADORATION DES MAGES » et « LA PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE ».

L’ensemble de l’œuvre est transportée à Paris où est effectuée la transposition du bois sur toile.

En 1815, à la Restauration, le retable est restitué aux États de l’Église et déposé au Vatican par le Pape PIE VII.

Le premier compartiment de la prédelle, « l’ANNONCIATION », est le sujet de deux timbres de France (0,53 et 0,55 Euros) émis en feuillet le 10 novembre 2005. Le dessin préparatoire, sanguine, est conservé au Cabinet des Dessins du Musée du Louvre à PARIS. Sanguine et huile figurent, alternés, sur ces deux timbres. La Poste de la CITÉ DU VATICAN a procédé, le même jour, à une émission identique de deux timbres (0,62 et 1,00 Euros).

La pinacothèque du Vatican n’a pas édité de carte-postale reproduisant ce Retable d’ODDI même dans sa partie supérieure et le Musée du Louvre ne propose pas, non plus, la sanguine de « l’Annonciation ».

Pour ne pas multiplier le nombre des cartes-maximum réalisées à l’occasion de cette émission commune, les Maximaphiles Français se devaient d’utiliser la sanguine du Louvre avec une carte postale de M.G. Editions 00 999 074 et l’oblitération « Premier Jour » de Paris représentant l’une des façades du Musée du Louvre (Figures 1 et 2).

Figure 1
Figure 1
Figure 2
Figure 2

De leur côté, les Maximaphiles Italiens de l’A.I.M. ont réalisé les deux cartes-maximum sur une carte postale couleurs représentant la peinture du Vatican, revêtue d’une très belle oblitération « Premier Jour » illustrée de l’archange Gabriel (Figures 3 et 4).

Figure 3
Figure 3
Figure 4
Figure 4

Au Salon Philatélique d’Automne où a eu lieu le « Premier Jour », la Poste Vaticane disposait d’une oblitération tout à fait satisfaisante comme l’était celle du Bureau du Musée du Louvre pour les timbres de France.

Georges NOËL

info portfolio

Version française du Bloc-Feuillet

Partager